Présentateurs & Modérateurs

par ordre alphabétique

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – panéliste

Directrice de l’Organisation régionale antidopage d’Asie centrale avec plus de 10 ans d’expérience dans le domaine de l’antidopage. Venera dirige l’ ORAD d’Asie centrale depuis 2013 avec des responsabilités majeures : coordination et gestion des activités et programmes globaux de RADOCA et en étroite collaboration avec les Comités nationaux olympiques d’Asie centrale, les gouvernements, les fédérations internationales et nationales, l’Agence mondiale antidopage (AMA) et toutes les parties prenantes concernées, y compris d’autres ORAD.
Membre de la Commission antidopage de l’OCA.
Diplômée de l’Université nationale de médecine du Kazakhstan en 2010.
Venera a commencé sa carrière en tant qu’officier international de contrôle du dopage en 2009 et a participé à divers événements sportifs, notamment les Jeux asiatiques et les Jeux olympiques.

Session 12a : Un aperçu de ce que nous dit la recherche en sciences sociales – panéliste

Sue Backhouse est directrice de recherche et professeure de psychologie et de nutrition comportementale à la Carnegie School of Sport de l’Université Leeds Beckett. Sue et le Sporting Integrity and Welfare Research Group de l’université Leeds Beckett ont établi un programme de recherche mondialement reconnu sur le dopage et le comportement dans le sport propre sous différents angles (tels que celui de l’athlète, du personnel d’encadrement des sportifs, des décideurs). Ses travaux de recherche sont soutenus par des fonds de la Commission européenne, de l’Agence mondiale antidopage, du Comité international olympique et des organismes nationaux régissant le sport. En 2018, Sue a lancé la Clean Sport Alliance financée par le programme Erasmus + de l’Union européenne, en partenariat avec trois établissements universitaires et cinq organisations nationales antidopage à travers l’Europe. Sue est membre du groupe de recherche en sciences sociales de l’Agence mondiale antidopage, psychologue praticienne autorisée auprès du Health and Care Professions Council, membre associé et psychologue agréée de la British Psychological Society, et membre de la British Association of Sport and Exercise Sciences.

Session 2 : Discours d’ouverture du président et du directeur général de l’AMA – présentateur

Session 7 : Une session de questions-réponses avec le président, la vice-présidente et le directeur général de l’AMA – panéliste

Witold Bańka est président de l’Agence mondiale antidopage (AMA) depuis le 1er janvier 2020. Auparavant, M. Bańka était ministre des Sports et du Tourisme en Pologne et siégeait depuis mai 2017 au Comité exécutif de l’AMA à titre de représentant européen.
M. Bańka a été nommé ministre des Sports et du Tourisme de la Pologne d’abord au cabinet de la première ministre Beata Szydło, en novembre 2015, puis au sein du gouvernement du premier ministre Mateusz Morawiecki, en décembre 2017. Dans le cadre de cette fonction, M. Bańka a engagé la modification de la loi sur le sport, avec comme objectif de rendre le travail des associations sportives polonaises plus transparent, ainsi que d’éradiquer la corruption et le népotisme dans le sport. Il est l’auteur du projet de loi visant à réglementer de manière exhaustive toutes les questions relatives à la lutte contre le dopage en Pologne.
Avant d’entrer en politique, M. Bańka a travaillé dans le domaine des relations publiques, offrant des cours sur les relations avec les médias et la gestion de la réputation. Il a également créé des campagnes publicitaires et élaboré des stratégies de relations publiques pour d’importantes entreprises polonaises.
En tant que coureur du 400 mètres, M. Bańka a représenté la Pologne au niveau international de 2005 à 2012 et a connu une carrière jalonnée de succès : des médailles d’argent aux Championnats polonais juniors d’athlétisme de 2005 et de 2006; une médaille d’or au relais lors des Championnats d’Europe juniors d’athlétisme de 2005 à Erfurt, en Allemagne; une médaille d’or et une médaille d’argent respectivement aux Universiades d’été de 2007 à Bangkok, en Thaïlande, et de 2009 à Belgrade, en Serbie; et une médaille de bronze aux Championnats mondiaux d’athlétisme de 2007 à Osaka, au Japon.
M. Bańka est né en octobre 1984 à Tychy, en Pologne. Il a obtenu un diplôme en sciences politiques de la Faculté des sciences sociales de l’Université de Silésie à Katowice, en Pologne. M. Bańka s’est retiré du sport d’élite en 2012, mais il se consacre encore activement à des activités sportives, notamment des marathons.

Repas de travail : Standard international pour les laboratoires (SIL) – modérateur et présentateur

Au sein de l’AMA depuis janvier 2007, d’abord en tant que responsable principal, Science, puis directeur adjoint, Science de 2014 à 2018, et plus récemment en tant que directeur adjoint principal pour les laboratoires et et la recherche scientifique, ses principales responsabilités comprennent la gestion des accréditations et la surveillance des activités des laboratoires de l’AMA, la coordination du groupe de travail d’experts scientifiques, ainsi que la supervision des projets spécifiques de recherche scientifique.
Osquel est titulaire d’une maîtrise en chimie (Université d’État de Moscou «M.V. Lomonosov», Russie, 1992); d’une maîtrise en immunologie (Collège Impérial, Londres, 1997, prix ICI du meilleur étudiant de l’année) et d’un doctorat en immunologie (Collège Impérial, Londres, 2003).
Sa formation scientifique provient à la fois du milieu universitaire et de l’industrie : Centre d’immunologie moléculaire, La Havane, Cuba (Chercheur scientifique, 1993-1996), Collège Impérial, Londres (post-doc, 2002-2004) et GlaxoSmithKline (chercheur principal / scientifique principal, 2004- 2006). Titulaire du Prix GSK pour la science exceptionnelle (2006).

Session 11b : Quelles devraient être les prochaines étapes pour les gouvernements dans la lutte contre le dopage dans le sport ? – modérateur

Session 12b : Comment les gouvernements peuvent-ils contribuer à renforcer les capacités antidopage dans le monde ? – modérateur

René Bouchard s’est joint à l’AMA en 2016, comme conseiller en relations avec les gouvernements.
Auparavant, M. Bouchard a occupé, durant de nombreuses années, diverses fonctions auprès de l’AMA, notamment à titre de représentant du Canada au Comité exécutif de l’Agence et à son Conseil de fondation, et de délégué du ministère canadien des Sports. Il a également été président du Comité Éducation de l’AMA, observateur indépendant de l’AMA durant les Jeux olympiques de Londres 2012 et, plus récemment, président fondateur du Comité de supervision de la conformité (CRC) de l’Agence.
Avant de se joindre à l’AMA, M. Bouchard a occupé différents postes au gouvernement du Canada, dont celui de directeur général, Affaires internationales, au ministère du Patrimoine canadien, qui chapeaute la culture et les sports au Canada. De 1995 à 2005, il a été directeur général, Politiques et législation du droit d’auteur, puis directeur général, Politiques et législation en matière de radiodiffusion. M. Bouchard a amorcé sa carrière à la Société Radio-Canada (SRC).
M. Bouchard est titulaire d’un baccalauréat en économique de l’Université de Sherbrooke et d’une maîtrise en administration des affaires (MBA) de l’Université d’Ottawa.

Session 12c : Un aperçu des futures méthodes de détection analytique – présentatrice

Dr. Buisson a rejoint le laboratoire antidopage français en 2005 en tant que responsable du Département Analyses spécialisées et Recherche et Développement. Au fil des années, elle a renforcé les capacités d’analyses IRMS et des peptides au sein du laboratoire, ainsi que les activités de recherche grâce à des collaborations scientifiques.
Avant de rejoindre le laboratoire antidopage français, Corinne Buisson a obtenu un doctorat en chimie analytique et plus particulièrement focalisée sur l’analyse des stéroïdes par GC-C-IRMS. La forte expérience en analyse de stéroïdes par GC-C-IRMS et les années d’expérience dans l’antidopage lui ont permis d’intégrer le groupe d’experts IRMS de l’AMA.
Depuis 2014, Dr. Corinne Buisson a activement participé à l’implémentation des activités d’UGPA dans le laboratoire où elle est actuellement responsable du Module Stéroïdien. Récemment, le Laboratoire Antidopage Français a obtenu l’accréditation de l’AMA pour les activités d’UGPA.

Session 6c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – présentateur

Session 9c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – présentateur

Chef adjoint de l’Unité d’intégrité de l’athlétisme, responsable des contrôles et de la conformité, œuvrant dans la lutte contre le dopage à différents titres au cours des 14 dernières années.

Session 6b : Les obligations de confidentialité des renseignements en pratique (SIPRP) – panéliste

Session 9b : Les obligations de confidentialité des renseignements en pratique (SIPRP) – panéliste

A venir.

Session 6b : Les obligations de confidentialité des renseignements en pratique (SIPRP) – présentateur principal

Session 9b : Les obligations de confidentialité des renseignements en pratique (SIPRP) – présentateur principal

Session 13 : Session de clôture du Symposium – panéliste

Daniel Cooper est un partenaire basé dans les bureaux de Londres et de Bruxelles de Covington & Burling LLP, où il conseille ses clients sur les questions de protection des données européennes et internationales et de cybersécurité. Il conseille depuis 20 ans sur les lois européennes en matière de protection des données et est qualifié pour exercer au Royaume-Uni, en Irlande et aux États-Unis. M. Cooper aide les organisations antidopage à se conformer aux règles de confidentialité des données et a aidé à rédiger le Standard sur la protection des renseignements personnels. Il conseille également le Conseil de l’Europe sur les efforts mondiaux visant à éliminer la manipulation des sports.

Session 5c : Le nouveau Standard sur l’éducation (SIE) et ses lignes directrices en pratique – modérateur et présentateur

Session 8c : Le nouveau Standard sur l’éducation (SIE) et ses lignes directrices en pratique – modérateur et présentateur

Session 11a : Le point sur le développement d’outils pour mesurer la prévalence du dopage – modérateur

Session 12a : Un aperçu de ce que nous dit la recherche en sciences sociales – modérateur

Tony a rejoint l’AMA en avril 2013 en tant que responsable principal de l’éducation. Ses principales responsabilités comprennent l’élaboration et la mise en œuvre de programmes d’éducation avec les intervenants clés. ll est également responsable de l’administration du programme de recherche en sciences sociales de l’AMA et coordonne actuellement l’élaboration du Standard international pour l’éducation.
Avant de rejoindre l’AMA, Tony était responsable de la planification de la performance au Irish Sports Council, où il était responsable des sports olympiques. Il possède également de l’expérience dans la conception et la mise en œuvre de programmes d’intervention dans le domaine de la santé visant à instaurer un changement de comportement, particulièrement chez les jeunes, en ce qui concerne l’obésité infantile. Il a été, de 2005 à 2008, directeur d’un programme national pour une alimentation saine en Irlande, auquel tous les écoliers du pays ont participé. Il s’agissait, à l’époque, du programme le plus important du genre en Europe.

Session 11a : Le point sur le développement d’outils pour mesurer la prévalence du dopage – panéliste

Olivier de Hon est directeur des opérations de l’organisation nationale antidopage officielle des Pays-Bas, « Dopingautoriteit ». Il a soutenu avec succès sa thèse de doctorat intitulée « Trouver le juste équilibre – Efficacité des politiques antidopage » à l’Université d’Utrecht, aux Pays-Bas en 2016. Il est membre du Groupe de travail de l’AMA sur la prévalence du dopage. Dans son temps libre, il est guide bénévole du stade olympique de sa ville natale d’Amsterdam, aux Pays-Bas.

Session 12a : Un aperçu de ce que nous dit la recherche en sciences sociales – panéliste

Rob Donovan (docteur en psychologie) est un scientifique du comportementqui jouit d’une réputation internationale dans le domaine du marketing social et de la promotion de la santé publique. Il est actuellement professeur auxiliaire à la faculté des sciences humaines de l’Université de Western Australia. Il est associé à l’AMA depuis sa création et a été un membre inaugural du Comité de l’éducation, siégeant de 2000 à 2012. Il préside le Comité de recherche en sciences sociales et a dirigé l’équipe qui a développé le programme de recherche en sciences sociales de l’AMA. Il a également été membre du récent groupe de travail sur le Standard International pour l’éducation.

Session 12c : Un aperçu des futures méthodes de détection analytique – modératrice de la discussion

A venir.

Session 5c : Le nouveau Standard sur l’éducation (SIE) et ses lignes directrices en pratique – présentatrice

Session 8c : Le nouveau Standard sur l’éducation (SIE) et ses lignes directrices en pratique – présentatrice

Eva Erfle est consultante au département Éducation de l’Agence mondiale antidopage. Ses tâches actuelles consistent à aider à la mise en œuvre du Standard international pour l’éducation, ainsi que l’élaboration des lignes directrices en matière d’éducation, et l’élaboration de la malette « Valeurs sportives dans la classe ». Eva a une formation en éducation avec un baccalauréat et une maîtrise dans le domaine, ainsi que de nombreuses années d’expérience en enseignement.

Session 13 : Session de clôture du Symposium – modérateur

James a rejoint l’AMA en janvier 2018 en tant que responsable principal, Relations médias et communications.
Auparavant, il a occupé des postes similaires à World Rugby à Dublin en Irlande et au Conseil international de cricket à Dubaï aux Emirats Arabes Unis. Il a d’abord travaillé comme journaliste pendant plusieurs années dans son pays natal, notamment en tant que correspondant sportif pour le Irish Times.
Diplômé du collège Trinity de Dublin, James est également détenteur d’une maîtrise en communications appliquées de l’Université nationale d’Irlande, à Galway.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – panéliste

Directeur exécutif de l’institut sud-africain pour un sport sans dopage depuis 2008, Khalid a participé à plusieurs forums africains et internationaux, apportant les perspectives des politiques antidopage de l’Afrique du Sud et de l’Afrique dans son ensemble. Il détient une maitrise en médecine du sport et gestion des affaires.

Session 6b : Les obligations de confidentialité des renseignements en pratique (SIPRP) – panéliste

Session 9b : Les obligations de confidentialité des renseignements en pratique (SIPRP) – panéliste

Aude Gérard est diplômée de l’Université Paris II Panthéon-Assas où elle a obtenu un DESS en droit de l’internet et de l’informatique et de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne où elle a obtenu un DESS en droit des sociétés. Elle est également diplômée de l’Université Queen Mary de Londres où elle a obtenu un LL.M. dans le commerce électronique. Après avoir été admise au barreau de Paris, Aude Gérard a travaillé comme avocate pour plusieurs cabinets d’avocats français spécialisés dans le domaine de la protection des données. De 2009 à 2014, elle a été maître de conférences en droit de la protection des données à l’Université Paris II Panthéon-Assas. Depuis novembre 2018, elle est responsable de la protection des données du Comité International Olympique.

Modérateur du Symposium

Session 1 : Bienvenue – présentateur

Sébastien Gillot occupe le poste de Directeur, Bureau régional européen et relations avec les fédérations internationales depuis le 13 août 2018.
Avant de se joindre à l’AMA, M. Gillot a occupé le poste de chef de la communication de l’Union Cycliste Internationale (UCI), de 2014 à 2018. Avant l’UCI, il a été titulaire de diverses fonctions en communication et engagement des partenaires dans le secteur sportif. Il a été, notamment, directeur des Relations publiques et de la communication de la Fédération Internationale de Boxe (AIBA) de 2011 à 2014. En 2011, il a été responsable de la communication du Comité de candidature Annecy 2018 pour les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver. Toujours en 2011, il a été rédacteur en chef au Global Sports Forum Barcelona 2011 pour Havas Sports & Entertainment. De 2003 à 2011, il a été rédacteur principal de FIFA.com à la Fédération Internationale de Football (FIFA). Enfin, de 2001 à 2003, il a été coordonnateur de la communication du club de football du Paris Saint-Germain.
M. Gillot est titulaire d’un Bachelor en comptabilité de l’ICS Bégué (Paris) et d’un Master en communication et journalisme de l’Institut Supérieur des Médias de Paris.

Session 3 : Aperçu des changements les plus importants apportés au Code et aux Standards – co-présentateur

Ulrich Haas est professeur de droit procédural et privé à l’Université de Zurich (Suisse). En tant que chercheur et praticien spécialisé dans le domaine du droit du sport, il intervient régulièrement en tant qu’arbitre, auprès du Tribunal arbitral du sport (TAS) entre autres. En 2018, il a été nommé président du Tribunal arbitral de basketball (BAT). Il a également été membre de l’équipe de projet du Code de l’AMA qui a rédigé le Code en 2009, 2015 et 2021 et, plus récemment, il a présidé le groupe de travail de l’AMA sur la gouvernance. En 2014-2015, Ulrich Haas faisait partie de la Commission de réforme indépendante du cyclisme (CIRC) qui a mené une enquête sur les allégations de dopage dans le cyclisme international. En 2010 et 2016, il a représenté les divisions ad hoc du TAS aux Jeux olympiques d’hiver de Vancouver et aux Jeux olympiques d’été de Rio de Janeiro. De 2002 à 2004, il a présidé le groupe consultatif sur les questions juridiques du groupe de suivi de la Convention contre le dopage du Conseil de l’Europe.

Session 6c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – présentateur

Session 9c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – présentateur

Kevin Haynes est directeur adjoint (Programme d’audits et de surveillance) au département Standards et harmonisation de l’AMA. Ses responsabilités incluent la surveillance de la conformité au Code par les signataires, le soutien aux signataires dans leurs activités de conformité, et l’élaboration d’outils et de standards pour aider la communauté antidopage à s’acquitter de ses responsabilités.
Kevin était responsable antidopage à la Fédération anglaise de football de 2012 à 2015. Avant cela, il était responsable adjoint antidopage du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques de Londres, en charge de la mise en œuvre du programme antidopage à ces Jeux.
Entre 2001 et 2010, Kevin a occupé plusieurs postes au sein de l’organisation antidopage du Royaume Uni (et de son prédécesseur, UK Sport), dont le point culminant a été le poste de responsable des contrôles.
Kevin est titulaire d’un baccalauréat en sciences avec spécialisation en éducation physique, sciences du sport et géographie de l’Université de Loughborough.

Session 6c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – présentatrice

Session 9c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – présentatrice

Karine s’est jointe à l’AMA en juin 2017 et occupe actuellement le poste de Responsable principale, Standards et harmonisation.
Karine détient une maîtrise en sociologie du sport de l’Université d’Ottawa. Elle a consacré plus de 10 ans de sa carrière à protéger l’intégrité du sport et le droit de chaque athlète de concourir sur un pied d’égalité grâce à son travail au Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES) ainsi qu’au Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver (COVAN).
Karine parle couramment le français et l’anglais et offre à l’AMA une excellente compréhension des règles et des programmes antidopage, son enthousiasme envers le travail d’équipe et sa passion pour le franc jeu dans le sport.

Session 12c : Un aperçu des futures méthodes de détection analytique – panéliste

A venir.

Session 6b : Les obligations de confidentialité des renseignements en pratique (SIPRP) – modératrice

Session 9b : Les obligations de confidentialité des renseignements en pratique (SIPRP) – modératrice

Frédérique est Conseillère juridique principale en Protection de la vie privée et gouvernance des données à l’AMA.
Elle est multilingue et détient deux diplômes en droit de l’Université McGill à Montréal (droit civil et common law) ainsi qu’un baccalauréat en Relations internationales et langues modernes de l’Université d’Ottawa. Avant de se joindre à l’AMA, Frédérique pratiquait dans le domaine de la protection de la vie privée et de la gestion des données dans un cabinet d’avocats canadien d’envergure.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – présentatrice

Session 5c : Le nouveau Standard sur l’éducation (SIE) et ses lignes directrices en pratique – présentatrice

Session 8c : Le nouveau Standard sur l’éducation (SIE) et ses lignes directrices en pratique – présentatrice

Le 5 août 2019, Amanda Hudson a rejoint l’AMA à titre de directrice, Éducation.
Avant de se joindre à l’AMA, Amanda était responsable du service Éducation à l’Agence antidopage du Royaume-Uni (UKAD) où elle pilotait la stratégie de l’agence en matière d’éducation, appuyant la mission d’UKAD de protéger le sport propre et faisant des sportifs propres sa priorité absolue. Amanda a également représenté le Royaume-Uni au sein du Groupe consultatif sur l’éducation, qui soutient le Groupe de suivi de la Convention contre le dopage du Conseil de l’Europe, et elle était jusqu’à récemment membre du Comité Éducation de l’AMA.
Engagée dans le monde du sport et de l’éducation depuis plus de 30 ans, Amanda a toujours eu à cœur d’exploiter le pouvoir de l’éducation. Elle met au point des stratégies qui changent la culture et les comportements en rassemblant les différents partenaires autour d’un objectif commun. Tout au long de sa carrière, Amanda a été l’instigatrice de nombreuses « premières » au Royaume-Uni, dont : la publication d’un programme de formation sur le sport propre; l’adoption de la Politique pour des Jeux propres, qui impose une formation à tous les participants aux grands événements sportifs; le lancement d’un programme d’accréditation pour les universités; la création d’un réseau d’éducation à l’échelle du Royaume-Uni au profit de « 100% me », programme scolaire d’UKAD fondé sur des valeurs qui vise le développement d’une bonne éthique sportive; et la création du « UK Clean Sport Forum », un forum annuel sur le sport propre.
Après un diplôme de premier cycle en science du sport et en physiologie, Amanda a obtenu un certificat en éducation de l’Université de Huddersfield, en Angleterre, qui lui permet d’enseigner dans le domaine de la formation continue.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – panéliste

Shafag Huseynli est directrice générale de l’Agence nationale antidopage d’Azerbaïdjan (AMADA), où sa principale responsabilité est de régir la politique antidopage dans le pays. Elle est actuellement impliquée dans divers groupes ad hoc et consultatifs de différentes institutions, étant membre du groupe consultatif de l’AMA sur les ONAD et vice-présidente du groupe ad hoc d’experts sur la garantie d’un accès effectif des sportifs à la justice et à un procès équitable (T-DO HR) du Conseil de l’Europe et Rapporteur sur l’égalité des genres du CAHAMA. En outre, Shafag est impliquée dans l’enseignement supérieur en tant que professeur auxiliaire offrant des cours sur l’antidopage.

Bien qu’elle détienne un diplôme en finances, elle a fait sa carrière dans le sport, avec plus de dix ans d’expérience à des postes de direction dans les secteurs privé et gouvernemental, incluant le sport professionnel et la lutte contre le dopage. Avant de se lancer dans la lutte contre le dopage, elle était directrice d’une compagnie de conseil en gestion du sport et des soins de santé privés. Son objectif est de protéger les droits des sportitfs propres, de porter l’antidopage à un nouveau niveau innovant et de soutenir la protection de l’environnement naturel.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – modérateur

Session 11c : Les nouvelles et les futures fonctionnalités d’ADAMS – modérateur et présentateur

Stuart Kemp est directeur adjoint des opérations de l’AMA.
Outre son implication dans le redéveloppement d’ADAMS, Stuart contribue à la surveillance de la conformité au Code et au développement du programme antidopage et des initiatives connexes. Stuart a été membre des équipes de rédaction du Code mondial antidopage et du Standard International pour les contrôles et les enquêtes. En plus de son expérience aux Jeux paralympiques d’Athènes en 2004 et aux Jeux du Commonwealth de Melbourne en 2004, Stuart a géré les contrôles d’avant-Jeux de l’AMA aux Jeux olympiques de 2008 à Beijing et à Vancouver en 2010. Stuart a fait partie de différents Comités d’observateurs indépendants et de programmes de conseils, notamment lors des Jeux arabes de Doha en 2011, des Jeux olympiques de Londres en 2012, des Jeux mondiaux de Cali en 2013, des Jeux du Commonwealth de Glasgow en 2014 et des Jeux européens de Bakou en 2015, des Jeux olympiques de Rio en 2016 et des Jeux du Commonwealth de Gold Coast en 2018.
Avant de se joindre à l’AMA en 2006, Stuart a travaillé avec le Centre canadien pour l’éthique dans le sport à Ottawa. Stuart est titulaire d’un diplôme de premier cycle en sciences politiques et développement international et d’une maîtrise en cinétique humaine.

Repas de travail : La liste des interdictions – présentatrice principale

Audrey Kinahan, PhD, B.Sc. (Pharm), Dip FM, MPSI, est présidente du groupe d’experts Liste de l’AMA. Elle a été nommée à ce groupe d’experts en 2008 et a été impliquée dans de nombreux changements importants à la Liste pendant cette période. Elle détient un baccalauréat spécialisé en pharmacie (1991) et un doctorat (1995) du Trinity College de Dublin et est membre de la Royal Irish Academy of Medicine en Irlande.
Audrey a présenté aux colloques de l’AMA sur l’AUT (Paris, 2013, Helsinki, 2017), Tackling Doping in Sport (Londres, 2016), à la récente Conférence mondiale sur le dopage dans le sport (Katowice, 2019) et a présidé la session de l’AMA sur le dopage génétique lors de la Convention internationale sur la science, l’éducation et la médecine dans le sport (Glasgow, 2012). Elle présente également un module en ligne du certificat du CIO sur les drogues dans le sport. Elle a été témoin expert pour l’AMA au Tribunal arbitral du sport, pour la Fédération internationale de ski (FIS) et pour World Rugby (WR).
Depuis 2000, Audrey a fourni des informations sur l’antidopage à Sport Ireland en soutenant Eirpharm.com, une base de données en ligne sur les médicaments et le sport, développée par Audrey et son mari, qui à l’époque était la première du genre en Europe. En 2010, Audrey a commencé à superviser le service d’administration des AUT de Sport Ireland. Elle est membre des comités consultatifs antidopage et des AUT de World Rugby. Elle travaille principalement en tant que pharmacienne communautaire et dans la réglementation des médicaments où elle est répertoriée par l’Agence européenne des médicaments en tant qu’expert. Le Dr Kinahan a publié des articles sur l’antidopage, notamment en tant qu’auteur principal du chapitre « Structure et élaboration de la liste des substances et méthodes interdites » dans le livre Acute Topics in Anti-Doping (2017).

Session 6a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – panéliste

Session 9a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – panéliste

Diplômée en droit de McGill (BCL / LL.B.), membre du barreau de l’État de New York, Dominique est la cheffe des affaires juridiques à l’Agence de Contrôles Internationale depuis octobre 2018. Elle était auparavant cheffe des services juridiques antidopage à l’Union Cycliste Internationale pendant 7 ans.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – panéliste

Jorge a étudié l’économie et l’administration des affaires à Heidelberg, en Allemagne, et dans sa ville natale de Guadalajara, au Mexique.
Il est également titulaire d’une maîtrise en gestion du sport de l’Université allemande du sport de Cologne (DSHS) où il a concentré ses recherches sur le développement du sport et la politique sportive. Avant de rejoindre iNADO, il a occupé des postes de direction dans des domaines tels que la chaîne d’approvisionnement, les ventes et les finances de grandes et moyennes entreprises.

Session 12c : Un aperçu des futures méthodes de détection analytique

À venir

Session 12b : Comment les gouvernements peuvent-ils contribuer à renforcer les capacités antidopage dans le monde ? – panéliste

Le 1er janvier 2019, Tom a pris les fonctions de directeur, Développement de programmes et relations avec les ONAD/ORAD.
Tom s’est joint à l’AMA en janvier 2004 à titre de responsable, Politique et développement de contrôle du dopage. Par la suite, il a été promu au poste de responsable principal, Développement de programmes, en 2010, puis de directeur adjoint, Relations avec les ONAD/ORAD, en 2014.
Avant d’entrer au service de l’AMA, Tom a passé cinq ans au Centre canadien pour l’éthique dans le sport (CCES), où il a occupé divers postes liés aux activités nationales et internationales. Au total, il cumule plus de 20 ans d’expérience dans la lutte contre le dopage.
Tom est titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires de l’Université du Nouveau-Brunswick, à Saint John, et d’un diplôme d’études supérieures en administration du sport de l’Université Concordia.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – panéliste

Stuart est le directeur exécutif principal pour l’intégrité et le développement de la Fédération internationale de tennis (FIT). Il supervise la gouvernance, l’intégrité, la science, la médecine, la préservation, les dispositions techniques et le règlement des différends de la FIT et est responsable du programme antidopage du tennis depuis 2006.

Session 2 : Discours d’ouverture du président et du directeur général de l’AMA – présentateur

Session 7 : Une session de questions-réponses avec le président, la vice-présidente et le directeur général de l’AMA – panéliste

Olivier Niggli est directeur général de l’AMA depuis le 1er juillet 2016. Précédemment, il a occupé les fonctions de directeur des opérations et avocat général de l’AMA.
De 2011 à 2014, M. Niggli était avocat associé au cabinet Carrard et associés à Lausanne (Suisse), où il était spécialisé dans le droit du sport, le droit commercial et l’arbitrage. Il possède une longue et riche expérience dans le domaine de la lutte contre le dopage, notamment à titre de directeur des affaires juridiques et de chef des finances de l’AMA de 2001 à 2011.
M. Niggli est titulaire d’un Master en droit (LLM) de la London School of Economics (LSE) et d’un MBA de l’Université McGill. Il parle couramment le français et l’anglais. Fort d’une vaste expérience, il offre à l’AMA son expertise sur les plans juridique, financier et dans le domaine de la gouvernance.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – panéliste

María José Pesce Cutri a rejoint l’AMA en mars 2010 comme directrice du bureau régional d’Amérique latine, basé à Montevideo (Uruguay).
Avant cela, María José Pesce Cutri a travaillé pendant cinq ans comme directrice du Bureau de la coopération internationale du Ministère uruguayen des Sports.
Professeure d’éducation physique diplômée, elle est titulaire d’une licence en relations internationales de la Faculté de droit de l’Université de la República à Montevideo. Elle possède également un diplôme post grade en projets de coopération internationale de l’Organización de Estados Iberoamericanos à Madrid (Espagne).
Ancienne membre de l’équipe nationale uruguayenne d’athlétisme et spécialiste des haies, María José Pesce Cutri a passé une année à la Blake School à Minneapolis (États-Unis) dans le cadre d’une bourse d’étude.
Ses responsabilités comprennent les contacts avec les partenaires de sa région, la promotion de l’AMA et de sa mission, ainsi que la coordination de projets liés à la lutte contre le dopage dans le sport en Amérique latine.

Session 11a : Le point sur le développement d’outils pour mesurer la prévalence du dopage – présentatrice principale

Andrea Petróczi est professeur de recherche à l’Université de Kingston à Londres. Elle est une experte de renommée internationale en recherche antidopage, avec une formation en psychologie, en méthodes de recherche et statistiques appliquées, en marketing et en journalisme. Elle est titulaire d’une bourse Mercator de l’université de Münster (Allemagne) et d’un poste auxiliaire à l’université «Foro Italico» de Rome (Italie). Andrea est également conseillère pour la Commission des bourses du Commonwealth au Royaume-Uni.
La recherche du professeur Petróczi est centrée sur les choix de comportement ayant des implications pour la santé publique. Forte de son engagement pour une approche multidisciplinaire, son travail en matière de lutte contre le dopage englobe l’estimation de la prévalence du dopage ainsi que l’éducation et l’évaluation antidopage.
Le professeur Petróczi est impliquée dans la recherche et conseille l’Agence mondiale antidopage depuis plus d’une décennie. Dans ce cadre, elle a aidé à mettre en place l’outil pédagogique en ligne de l’AMA (Programme d’apprentissage des sportifs sur la santé et l’antidopage, ALPHA) et l’évaluation des activités de sensibilisation de l’AMA lors des grands Jeux.
Actuellement, le professeur Petróczi préside le groupe d’experts de l’AMA sur la prévalence du dopage et se concentre sur le développement et la validation de méthodes permettant d’évaluer la prévalence du dopage de manière robuste et fiable.
Projets antidopage: SAFE YOU, SAFE YOU +, SMART, RESPECT, RESPECT-P

Session 11b : Quelles devraient être les prochaines étapes pour les gouvernements dans la lutte contre le dopage dans le sport ? – présentateur

Le Dr Michael Petrou est président de l’Autorité antidopage de Chypre depuis sa création en 2009. Il a précédemment été membre du Comité national antidopage de Chypre de 2003 à 2006 et de 2008 à 2009.
Le Dr Petrou participe activement aux travaux de divers groupes et forums sur la lutte contre le dopage. Au Conseil de l’Europe, il est membre régulier du Groupe de suivi de la Convention contre le dopage depuis 2003 et en mai 2019 a été élu président du Groupe de suivi pour un mandat de deux ans. Auparavant, il a été président du Groupe consultatif sur la conformité (2014-2018), président du Groupe consultatif sur la science (2006-2010) et vice-président du Groupe de surveillance de 2012 à 2014.
Le Dr Petrou est médecin et a été membre du groupe d’experts de la Liste de l’AMA de 2008 à 2013.

Session 5b : La gestion des AUT en pratique (SIAUT) – panéliste

Session 8b : La gestion des AUT en pratique (SIAUT) – panéliste

A venir.

Repas de travail : La liste des interdictions – modérateur et panéliste

Dr. Rabin a rejoint l’AMA en 2002 en tant que directeur, Science. Au fil des années, il a acquis une réputation sur le plan international en tant qu’expert en recherche pharmaceutique et en développement.
Avant de rejoindre l’AMA, il a travaillé plus de sept ans pour le groupe pharmaceutique IPSEN, au Royaume-Uni et en France, dans les domaines de la recherche et du développement des affaires. Il était notamment responsable du développement international de nouveaux médicaments et dirigeait des équipes d’évaluation scientifiques et médicales.
Avant de travailler pour IPSEN, Olivier Rabin a dirigé des recherches en pharmacologie et toxicologie pour des organisations gouvernementales. Il a notamment passé quatre ans au sein des Instituts nationaux de la santé à Bethesda (États-Unis), où il était responsable d’un programme consacré à l’ischémie cérébrale et au développement de stratégies pharmacologiques pour la neuroprotection cérébrale. Il a également travaillé à l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale à Paris (France).
Au cours de sa carrière, le Dr Rabin a joué un rôle déterminant dans l’établissement de partenariats avec des organisations publiques ou privées de grande envergure; Par conséquent, il était approprié qu’, en 2016, les partenariats internationaux relèvent de ses compétences à l’AMA.
Le Dr Rabin possède un doctorat en toxicologie fondamentale et appliquée, ainsi qu’un diplôme en génie biologique et médical. Il parle couramment le français et l’anglais et est l’auteur de nombreuses publications scientifiques.

Session 6c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – modérateur

Session 9c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – modérateur

Tim Ricketts s’est joint à l’équipe de l’AMA en juillet 2013. Avant d’occuper ce poste, il a travaillé pendant 10 ans à Dublin, en Irlande, comme responsable de la lutte contre le dopage de la Fédération internationale de rugby.
Tim s’est joint à la communauté antidopage en 1992 en Australie après avoir terminé ses études universitaires en sciences du sport et en administration du sport à l’Université de Canberra. Il a d’abord été agent de contrôle du dopage, puis coordonnateur des contrôles pour l’Agence antidopage d’Australie. Plus tard, Tim est devenu responsable de la lutte contre le dopage lors des Jeux paralympiques d’Atlanta, aux États-Unis, en 1996, puis des Jeux olympiques et paralympiques de Sydney en 2000. Il a pris part à cinq missions d’Observateurs indépendants de l’AMA, notamment aux Jeux olympiques de Beijing en 2008, au Tour de France en 2010, aux Jeux olympiques de Sotchi en 2014, aux Jeux du Commonwealth en 2014 et aux Jeux olympiques de Rio en 2016.

Session 5b : La gestion des AUT en pratique (SIAUT) – présentatrice principale

Session 6a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – panéliste

Session 8b : La gestion des AUT en pratique (SIAUT) – présentatrice principale

Session 9a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – panéliste

Session 13 : Session de clôture du Symposium – panéliste

Liz est l’avocate générale du Comité international paralympique. Avant cela, elle a travaillé pendant 10 ans pour Bird & Bird, dans le département spécialisé dans le sport. Liz est co-uteur du chapitre sur les litiges en matière de sélection dans le sport : droit et pratique (Bloomsbury, 3e éd., 2014) et a également joué le rôle de représentante du rugby pour l’Angleterre au niveau international.

Session 12c : Un aperçu des futures méthodes de détection analytique – panéliste

A venir.

Session 10 : Déclaration des droits antidopage des sportifs – Comment les OAD peuvent soutenir sa mise en pratique et ses promesses

Ben Sandford est originaire de Nouvelle-Zélande et a participé trois fois aux Jeux olympiques en luge. Il a remporté une médaille de bronze aux Championnats du monde de 2012 et de nombreuses médailles en Coupe du monde. Il s’est retiré des courses de luge après les Jeux olympiques de Sotchi en 2014.
Ben est membre du comité des sportifs de l’AMA depuis six ans. Il a été le représentant des athlètes de luge à la FIBT (aujourd’hui l’IBSF) de 2006 à 2014, le vice-président des affaires juridiques de la Fédération internationale de bobsleigh et de skeleton (IBSF) de 2014 à 2018, et est membre de la Commission des athlètes du Comité national olympique néo-zélandais. Titulaire d’un diplôme en droit et en arts de l’Université Victoria de Nouvelle-Zélande et d’une maîtrise en droit sportif international (LLM) de l’ISDE à Madrid, il travaille comme avocat chez Sandford & Partners à Rotorua en Nouvelle-Zélande.
Ben était membre de l’équipe des observateurs indépendants aux Jeux d’Asie en 2014 et 2018, et a participé à divers programmes de sensibilisation pour l’AMA et l’IBSF. Il fait actuellement partie de l’équipe de rédaction pour la révision du Code.

Session 11a: An update on the development of tools to measure doping prevalence

À venir.

Session 6a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – modérateur

Session 9a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – modérateur

Le 1er juillet 2016, Julien Sieveking s’est vu confier le rôle de directeur, Affaires juridiques de l’AMA.
Julien a rejoint le Service juridique de l’AMA le 4 janvier 2005 en tant que responsable ; il a ensuite été promu responsable principal – à compter du 1er janvier 2010, et chef des Services juridiques en date du 1er juillet 2012.
Avant de rejoindre l’AMA, Julien Sieveking a travaillé durant 7 ans à l’Union des associations européennes de football (UEFA) en tant que conseiller disciplinaire. Il a également travaillé pour des grands événements sportifs ou en lien avec le sport.
Le juriste polyglotte suisse détient un diplôme en droit de l’Université de Lausanne, avec une spécialisation en droit du sport, en particulier dans le domaine des litiges. Il détient aussi une maîtrise en gestion des organisations sportives de l’Université Claude Bernard à Lyon et a complété un Executive Program à l’Université McGill. Il est également conférencier pour plusieurs programmes de maîtrise en droit du sport à travers le monde.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – panéliste

A venir.

Session 6c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – présentatrice

Session 9c : Les contrôles et les enquêtes en pratique (SICE) – présentatrice

Dan-Thanh Tran travaille au Centre Canadien pour l’éthique dans le Sport (CCES) depuis 2002. Elle a occupé des postes dans divers départements de l’organisation, notamment plus de 10 ans en tant que gestionnaire des contrôles. Dans ce rôle, elle était responsable de la mise en œuvre du standard international pour les contrôles (maintenant le standard international pour les contrôles et les enquêtes) dans le cadre du programme canadien antidopage. Elle est actuellement responsable principale du département des entreprises de sport éthique du CCES. Son département fournit aux organisations sportives nationales et internationales des services antidopage tels que l’éducation, la formation du personnel de prélèvement d’échantillons, le contrôle antidopage, les services de consultation et de vérification de la conformité au Code.
Dan-Thanh a participé à la lutte contre le dopage lors de plusieurs grandes manifestations, dont les Jeux Olympiques d’Athènes (2004), les Jeux Paralympiques de Vancouver (2010) et les Jeux Olympiques de Rio (2016).
En plus de son travail dans l’antidopage, Dan-Thanh est une mère dévouée au soccer et au ski! Elle parle couramment le français et l’anglais.

Session 6a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – panéliste

Session 9a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – panéliste

Cyril Troussard a rejoint le Service des Affaires juridiques de l’AMA en septembre 2016 en tant que responsable ; il a ensuite été promu responsable principal, Affaires juridiques, à compter du 20 juillet 2018. Avant d’occuper ces fonctions, il a travaillé pendant onze ans à Paris en tant que chef du service juridique de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).
Avant de rejoindre l’AFLD, Cyril était assistant juridique dans le domaine du droit criminel au ministère de la Justice et à l’Organisation internationale de police criminelle (INTERPOL).
Cyril Troussard possède un diplôme de recherche pré-doctorale en droit privé de l’Université de Bourgogne, une maîtrise en droit criminel de l’Université de Montpellier et un certificat en droit du sport de l’Université de Paris Panthéon-Sorbonne.

Session 5b : La gestion des AUT en pratique (SIAUT) – modérateur

Session 8b : La gestion des AUT en pratique (SIAUT) – modérateur

Alan Vernec, a Sport and Exercise Medicine physician and WADA’s Medical Director has an extensive history of working with athletes of all levels. He is committed to inclusiveness of athletes and maintaining the integrity of the sporting environment.
Dr Vernec joined WADA in October 2009, as the Agency’s Medical Director. A graduate of the University of California, San Diego (Bioengineering) and McGill University, Montreal (Medicine), Dr Vernec has worked extensively in clinical sport medicine and has taught at both l’Université de Montréal and McGill University in Montreal (Canada). Having extensive experience with elite-level sport, he has worked as team physician for several professional and national sport teams, at many international competitions, as well as served as physician for Team Canada at three Olympic Games.

Session 4 : Qu’attend-on des OAD en préparation du Code 2021 ? – panéliste

Kamila Vokoun Hajkova est responsable antidopage à la Fédération internationale de SAMBO (FIAS). Elle dirige le programme antidopage de la FIAS depuis 2014, en particulier le programme de prévention de la FIAS qui est axée sur l’éducation de tous les membres de la FIAS en collaboration avec les ONAD locales. Elle détient une maîtrise en gestion du sport de l’AISTS à Lausanne, en Suisse et a obtenu son baccalauréat en éducation physique de l’Université Masaryk de Brno, en République tchèque.
En 2012, elle a participé aux Jeux Olympiques de la Jeunesse à Innsbruck en tant que jeune ambassadrice. Grâce à cette expérience, elle a été invitée à prendre la parole lors de la 8e Conférence mondiale du CIO sur le sport, la culture et l’éducation, à Amsterdam aux Pays-Bas.
Elle est une sportive olympique en patinage artistique de la République tchèque. Elle a également été plusieurs fois championne tchèque de danse sur glace, et s’est retirée du patinage de compétition après les Jeux olympiques de Vancouver en 2010. Néanmoins, elle est toujours impliquée dans le patinage artistique en tant qu’entraîneure et juge technique.

Repas de travail : Standard international pour les laboratoires (SIL) – présentateur

Terence Wan, PhD, EurChem, CSci, CChem, FRSC, FAORC, FCSFS
Président, Groupe d’experts des laboratoires de l’AMA
Le Dr Terence See Ming WAN est président du groupe d’experts des laboratoires de l’AMA depuis 2017. Il a été nommé à ce groupe en 2012 et a participé à l’évaluation des laboratoires de l’AMA et à la révision du Standard international pour les laboratoires (SIL) et des documents associés. Terence est membre du groupe de travail chargé de la révision des versions 9.0 et 10.0 du SIL.
Outre l’AMA, le Dr Wan a servi d’autres organisations internationales, notamment la Fédération internationale des autorités hippiques – en tant que président de son conseil consultatif des substances et pratiques interdites équines et de son comité technique de laboratoire de référence ; la Coopération internationale en matière d’accréditation des laboratoires – en tant que coordinateur de son groupe de travail sur les tests des chevaux de course, qui est chargé de réviser le document d’orientation ILAC-G7, Accréditation et critères de fonctionnement des laboratoires hippiques ; l’Association of Official Racing Chemists – en tant que président de sa commission de révision des données analytiques ; ainsi que l’Asian Racing Federation – en tant que vice-président de son comité de contrôle des drogues.
Terence, qui est originaire de Hong Kong, Chine, a obtenu son doctorat en chimie organique du MIT et a travaillé pendant quatre décennies dans des laboratoires établis au Royaume-Uni, en Suisse et à Hong Kong. Il a dirigé le Racing Laboratory du Hong Kong Jockey Club de 1999 à 2018, date à laquelle il a pris ses fonctions actuelles de conseiller principal, Contrôle du dopage. Terence est membre de la Royal Society of Chemistry, membre de l’Association of Official Racing Chemists, membre de la Chartered Society of Forensic Science, professeur auxiliaire de chimie de l’Université chinoise de Hong Kong et compte plus de 150 publications référencées. Il a été appelé à témoigner en tant qu’expert dans les cours de justice et les tribunaux nationaux et internationaux du sport depuis 1984. En 2012, Terence a reçu le prix de l’Association of Official Racing Chemists pour l’ensemble de sa carrière, notamment pour sa contribution exceptionnelle à la science et à la pratique de la chimie dans les courses.

Session 6a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – présentateur

Session 9a : Le nouveau Standard sur la gestion des résultats (SIGR) en pratique – présentateur

Session 13 : Session de clôture du Symposium – panéliste

Ross Wenzel est un associé de Kellerhals Carrard. Sa pratique est exclusivement dédiée au droit du sport, axée sur le dopage et les litiges liés au football. Il est l’un des avocats les plus actifs devant le Tribunal arbitral du sport (TAS) où il a représenté avec succès l’AMA, des fédérations internationales, des organisations nationales antidopage et des clubs de football. Il a notamment agi en tant qu’avocat principal dans des centaines de litiges liés au dopage devant le TAS. Il conseille également plusieurs organisations sportives en matière de programmes commerciaux et de gouvernance.

Session 12c : Un aperçu des futures méthodes de détection analytique – panéliste

A venir.

Session 7 : Une session de questions-réponses avec le président, la vice-présidente et le directeur général de l’AMA – panéliste

A venir.

Session 3 : Aperçu des changements les plus importants apportés au Code et aux Standards – co-présentateur

Rich Young est associé au bureau de Bryan Cave Leighton Paisner à Colorado Springs et se spécialise dans la réglementation et les conflits sportifs aux États-Unis et dans le monde. Depuis le début des années 1990, Rich est impliqué dans le domaine de la lutte antidopage en tant qu’arbitre du TAS, arbitre des audiences des fédérations internationales, avocat et conseiller auprès d’organisations nationales antidopage, de fédérations internationales et autres organisations sportives. Il est également conseiller juridique de l’AMA. Il était le rédacteur principal du premier Code mondial antidopage et de toutes ses modifications ultérieures. Il a également participé à la rédaction du premier Standard international pour les laboratoires et de ses amendements ultérieurs.

Session 12a : Un aperçu de ce que nous dit la recherche en sciences sociales – panéliste

Thierry Zintz est professeur en Management des Organisations Sportives à la Faculté des Sciences de la Motricité de l’Université catholique de Louvain (Belgique). Il en a été le Doyen, de 2010 à 2016. Il y est titulaire de la Chaire Olympique Henri de Baillet Latour – Jacques Rogge en Management des Organisations Sportives. Dans ce contexte, il collabore étroitement avec la Louvain Research Institute in Management (LouRIM) comme chercheur senior et membre du Center for Research in Entrepreneurial Change and Innovation Strategies (CRECIS). Il a été vice-président du Comité Olympique et Interfédéral Belge de 2001 à 2017, et est président de l’European Observatory of Sport and Employment (EOSE). Depuis mai 2010, il est le directeur du MEMOS, un Executive Master en Management des Organisations Sportives, organisé par le Comité International Olympique. Il est membre de la Commission de l’Education Olympique du Comité International Olympique (depuis 2015) et du Comité permanent pour l’Education de l’Agence Mondiale Antidopage (depuis 2018). Il est secrétaire général du Sportimonium, le seul musée belge reconnu comme musée olympique, et membre du conseil d’administration de Special Olympics Belgium.